La laine de bois comme isolant des habitats nouveaux

 

L’isolation en laine de bois ! quelle idée inattendue et surprenante pour les non-initiés !

La laine de bois est un matériau isolant de fabrication française en parfaite cohérence avec les nouveaux critères de la RT 2012 et de surcroit éligible aux aides financières de l’état pour l’amélioration de l’habitat : Taux zéro, Certificat d’économie d’énergie : CEE.

 

Le bois de nos forêts peut être valorisé de différentes manières selon ses qualités techniques et mécaniques. On le trouve majoritairement en tant que bois d’œuvre et bois de charpente. Les chutes et les résidus de ces industries séculaires sont traités depuis quelques dizaines d’années dans des filières de recyclage parfaitement organisées. Les industries du papier sont consommatrices de la partie cellulosique du bois sous forme de pâte à papier, la matière première du papier d’imprimerie. Là aussi depuis peu, le circuit de récupération et de revalorisation s’est mis en action pour transformer les restes de papier et de journaux en fibres de cellulose broyées qu’on retrouve sous forme de flocons dans un isolant moderne et écologique appelé : la ouate de cellulose. C’est aujourd’hui un matériau normé fabriqué dans la plupart des régions de France (une dizaine d’unités de transformation sont opérationnelles) et encadré par des Avis techniques favorables délivrés par le CSTB (Centre Scientifique et Technique du Bâtiment).

 

D’autres matériaux naturels longtemps écartés des circuits de distribution sont progressivement prescrits par les architectes et proposés dans les variantes des devis des entreprises d’isolation qui se sont équipées de machines de pose très performantes qui peuvent insuffler toutes sortes d’isolants en vrac traditionnels tels que laine de verre et laine de roche, ou encore naturel tels que liège expansé en vrac, la ouate de cellulose, le coton recyclé, la laine de mouton pour isoler selon les nouvelles normes issues du Grenelle de l’environnement.

 

Ces matériaux soit nouveaux soit redécouverts, tel que le liège sont très performants. L’isolation liège par exemple est constituée d’une matière première 100 % naturelle issue directement de l’écorce du chêne-liège qui ne subit aucune transformation autre qu’une montée en température permettant son expansion à l’image du « pop corn ». Aucun ajout ou adjuvant n’est inclus dans sa fabrication.  L’air est piégé 98% dans les billes de liège. Ce sont des produits haut de gamme imputrescibles renouvelables et recyclables.

 

 

Les isolants minces moins chers et tout aussi performants.

 

 

La société Actis, leader du marché vient d’obtenir un avis technique validé à l’échelle européenne pour son produit Triso super 12 dont la performance thermique rejoint les isolants épais traditionnels, avec une résistance R égale à 5.25 pour une très faible épaisseur de 35 mm, inégalée à ce jour. Ce matériau doit être posé entre deux lames d’air étanches qui exigent des conditions particulières quant au renouvellement de l’air intérieur. La ventilation mécanique contrôlée VMC est le plus souvent préconisée en association avec le triso-super 12.

 

 

 

Article similaire

  • Pas d'article similaire

Les commentaires sont fermés.